Puffigny, petit village des Ardennes inconnu de tous, même des cartographes, vous connaissez ?

A Puffigny, « y’a rien !… Y’a rien à voir ! Y’a rien à dire ! Y’a rien à faire ! Y’a rien à entendre ! Y’a rien à espérer ! Y’a rien pour les vieux ! Y’a rien pour les jeunes ! »
Mais si, il y a ! Il y a des habitants aux noms improbables, accueillants mais farfelus, cultivant avec délectation la spécialité locale : le mensonge !

Une histoire de famille, un tableau volé, une jeune fille qui disparaît... des ingrédients somme toute classiques pour un polar, me direz-vous. Oui mais, c’est sans compter l’amour de Franz Bartelt pour les personnages atypiques, la démesure et l’humour noir.

L’intrigue policière est ici d’un intérêt secondaire, il faut l’avouer.
Si vous avez aimé Hôtel du grand cerf , vous retrouverez dans ce nouvel opus la verve et la truculence de l’auteur, son goût des dialogues à la Audiard et sa tendresse pour les gens des campagnes.
Et si vous ne connaissez pas encore, découvrez vite.

OPAC Détail de notice