Baptiste Morizot est un jeune philosophe, spécialisé dans ce qu’on peut encore appeler les sciences naturelles.  Il développe au fil de ses ouvrages, une nouvelle façon de penser notre relation au vivant.

Il constate, comme Bruno Latour, que notre approche moderne du vivant s’est progressivement désincarnée au fil de l’évolution scientifique. Dans notre tentative d’expliquer le monde par la Raison, nous avons pensé la Nature comme une mécanique froide et désincarnée relevant d’interactions chimiques automatisées. Cette vision déformée ne nous permet plus de vivre en harmonie avec notre environnement et déclenche même des conflits avec les animaux. Le triste résultat de cette situation est l’extinction massive de bien des espèces.

Avec « Sur la piste animale », Baptiste Morizot nous emmène pister loups, ours et panthères. Tel un trappeur du Grand Nord, il furète sur les sentiers à la recherche des traces laissées par ces grands prédateurs. Il partage ainsi avec nous son « enforestement », renouant progressivement avec son animalité. Car pour pister, le trappeur doit apprendre à penser comme l’animal, il doit se mettre à hauteur, appréhender son environnement avec les contraintes qui sont les siennes. Ce faisant, il reprend contact avec le vivant, rentre en empathie. Tirant les enseignements du réel savoir scientifique apporté par ce changement d’analyse du terrain, Morizot se place dans la position de l’ambassadeur qui va tenter de renouer le dialogue humain-animal rompu par la modernité.

Plutôt que de rentrer dans l'antispécisme, il nous invite à chausser de nouvelles lunettes. Par son action de diplomate, il propose de mieux comprendre les comportements animaux en se mettant à hauteur, jusqu’à la mise en danger de soi !

Car c’est ce qui captivera le plus dans cet ouvrage. Doué d’un talent d’écriture certain, Morizot nous fait ressentir physiquement sa peur, sa fascination face à l’ours lorsque le pisteur devient pisté. Son écriture est sensuelle, incarnée. Dans sa recherche de la panthère des neiges, il sera moins poète que Sylvain Tesson lors de sa quête de la belle kirghize, mais beaucoup plus captivant et didactique.

Après la lecture de ce court et passionnant essai, je vous parie que comme moi, vous ne vous promènerez plus de la même façon sur vos sentiers favoris, je vous le garantis.

Baptiste Morizot : bibliographie sélective

Pour vous donner envie d'aller plus loin, une interview de l'auteur :

A retrouver sur nos étagères :

OPAC Détail de notice