« … et je balbutie que voilà, je suis enceinte. On me félicite. Même ceux qui ont des enfants. Personne ne me lance de regard affolé, ne m’envoie de message anonyme pour que je renonce à ce projet. Est-ce un piège ? Se réjouissent-ils secrètement que je commette la même erreur qu’eux ? J’ai perdu mes certitudes. »

Cette année, Amandine Dhée était l’une des auteures invitées pour le festival littéraire itinérant Les Petites fugues. Le contexte sanitaire ayant provoqué l’annulation de toutes les rencontres publiques, nous n’aurons pas le plaisir de la rencontrer à la médiathèque de Saint-Loup-sur-Semouse comme c’était prévu, ni à la brasserie La Rente Rouge de Chargey-lès-Gray.

Des rencontres manquées que nous attendions avec impatience, mais cela ne nous empêche pas de retrouver ses ouvrages dans les collections des bibliothèques et médiathèques de Haute-Saône.

La femme brouillon, publiée en 2017, m’avait été recommandée par une amie. Et quelle recommandation ! Un texte court, vif, tranchant, dans lequel Amandine Dhée témoigne de son expérience de la maternité, de ses doutes, de ses contradictions. Et elle donne un éclairage politique à son expérience intime : « Face à ce moment de grande fragilité et d’immense vulnérabilité, la société continue de vouloir produire des mères parfaites. Or la mère parfaite fait partie des Grands Projets Inutiles à dénoncer absolument ».

Une bouffée d’oxygène à contre-courant des discours dominants.

OPAC Détail de notice

« Il parait que les rôles non sexués, ça fout en l’air les fondements de notre société. Tant mieux, on en créera d’autres. »

Tous les ouvrages d’Amandine Dhée à découvrir dans les médiathèques de Haute-Saône :

OPAC Recherche Simple