« Maintenant, je suis la mort, le destructeur des mondes !

Le 16 juillet 1945 a lieu sur le site d’Alamogordo au Nouveau-Mexique (Etats-Unis d’Amérique) l’explosion du « Gadget » marquant la réussite de l’essai Trinity et par la même occasion celle du projet Manhattan : la mise au point d’une arme utilisant la puissance de la fission atomique découverte moins d’une dizaine d’année auparavant.

Raconté par l’uranium ayant servi à la confection de la bombe qui ravagera Hiroshima, ce pavé de 450 pages se lit comme le roman qu’il est véritablement. Autour de l’uranium s’agitent de par le monde un certain nombre d’humains : ses découvreurs, ses théoriciens, ses promoteurs et détracteurs, des militaires (évidemment), des politiciens... et ses victimes.

Cet ouvrage regorge d’anecdotes et de renseignements compilés par Alcante et Bollée et mis en images par Rodier dans un style sobre et efficace mais en aucun cas aride. Une somme indispensable.

Et pour juger de la beauté du diable, on pourra utilement compléter cette lecture par celle de « 100 soleils », recueil de photos de tests nucléaires américains, étonnamment esthétiques mais ne pouvant masquer les dégâts directs ou indirects provoqués par l’atome.

OPAC Détail de notice