Une rencontre sensible et poétique entre un réalisateur et les habitants d’un quartier voué à la destruction.

Documentaire sélectionné pour le Prix du public Les Yeux doc – édition 2021.

Quartier pauvre au cœur de Chongqing (prononcé Tchong-Tching), une gigantesque mégalopole chinoise de 31 millions d’habitants, Shibati est voué à la destruction. Les bulldozers ont déjà commencé leur travail de grignotage mais quelques irréductibles habitants vivent encore dans les lieux.

Hendrick Dusollier a fait le choix d’arriver sans interprète, et semble-t-il sans comprendre la langue, tel un touriste perdu, de se faire apprivoiser par les habitants avant de se laisser guider dans le dédale des ruelles par un jeune garçon malicieux et une vieille dame attachante. Il s’est rendu à trois reprises dans ce quartier, à intervalles de six mois, et a pu filmer par étapes la destruction jusqu’au départ des derniers habitants pour des logements offrant tout le confort moderne dans des zones industrielles.

Zhou Hong, 7 ans, entraîne le réalisateur à la découverte de la « cité de la lumière de la lune », qui se révèle être un immense centre commercial à proximité de Shibati, règne de la lumière, de la modernité, de la démesure. Monde qui attire Zhou Hong mais dans lequel il ne se sent pas à l’aise.

Xue Lian montre sa « maison des rêves », le musée de ses trésors, composé de tous les objets hétéroclites ramassés dans les poubelles.

D’autres portraits, tout aussi touchants, nous sont livrés avec humour et bienveillance.

Derniers jours à Shibati, film multi-primé, nous immerge avec pudeur dans un monde en train de disparaître, une sorte de paradis perdu.

Voir le film sur Les Yeux Doc

Pour aller plus loin :

Découvrir les autres films sélectionnés.

Voter pour votre film favori.

La bande annonce :