Joe Strummer, un tambourin, un album = le succès

Le groupe fait une percée sur la scène londonienne.  La bande est recrutée par leur copain Joe Strummer pour faire la première partie d’un concert de The Clash, excusez du peu ! C’est ainsi qu’ils sont repérés par le label punk-rock « Stiff Records ». Le label, jugeant leur nom quelque peu lourd à porter pour une bonne diffusion radio, les rebaptise The Pogues et leur permet d’enregistrer leur premier album : « Red Roses for me ». L’album jette les bases de ce qu’on appelle encore aujourd’hui le « celtic rock ». Adoubés par les fans des Dubliners comme de ceux des Clash, ils rencontrent le succès public et critique avec leurs concerts foudroyants, leurs textes poétiques et engagés.

« Transmetropolitan » par The Pogues, encore une belle ode houblonnée à la ville de Londres :

L'album "Red roses for me" est à retrouver dans nos bacs : OPAC Détail de notice