Aujourd'hui je vous invite à découvrir un style de chant traditionnel irlandais, le sean-nós singing, qui se traduit par 'style ancien de chant'.

Le sean-nós trouverait ses sources dans les reverdies, chansons des trouvères au Moyen-Age, caractérisées par leurs mélodies au style mélismatique. Les reverdies auraient été importées en Irlande lors de l'invasion normande à la fin du XIIe siècle. 

Dans cet extrait, la chanteuse de sean-nós Róisín El Safty présente une version de 'Eleanór a Rún' (Eleanor mon secret amour). L'ancienneté de cette love song rend difficile l'exactitude quant à sa date de composition, mais elle aurait été écrite au 15e siècle par le barde Cearbhal Ua Dalaigh, auteur d'un poème adressé à Elanor Cavanagh, fille de Sir Morgen Cavanagh du château de Clonmullen, dans le comté de Carlow.

En voici la traduction :
 
Mon amour pour vous au premier regard, Eleanor ma chère. 
C'est vers vous que mon esprit s'évade lorsque je suis endormi.
Vous êtes la jeune femme la plus précieuse de toute l'Irlande, celle dont les baisers sont les plus doux.
Tant que je vivrai je vous désirerai, et j'aimerais pouvoir conduire les veaux à vos côtés, ma chère Eleanor.
Elle avait le don d'attirer à elle les oiseaux dans les arbres.
Un autre don était celui de prendre le cadavre froid de la mort, un autre don, oh – je ne peux le dire, Elle, l'amour de ma vie et premier trésor.
Viendrez-vous ou resterez-vous, Eleanor ma chère ?
Ou reconnaîtriez-vous celui qui ne vous calomnierait point, mon tout et mon trésor ?
Oh, je viendrai, mais ne resterai pas, je reconnaîtrais bien celui qui me calomnierait.
Belle jeune femme, aux baisers les plus doux, tant que je vivrai je vous désirerai, et j'aimerais conduire les veaux avec vous, Eleanor ma chère.