14 DEGOUTTEElle creuse la montagne avec sa cuiller de pique-nique.

Elle veut des colchiques – pas paupières bleues
dans l’herbe filasse – leurs petits bulbes de lait oui
en costumes de velours hanneton
ça chatouille le creux de la main –
leurs doux yeux voyageurs encore
tout poussiéreux de la traversée des temps –

Brièvement ses yeux à elle viennent liquide frais
à la fenêtre du ciel – en bleu grand déplié –
autour d’elle le temps respire
avec les bruits des kimonos qui s’ouvrent

Colchiques,
quand vous lèverez vos paupières chatouilleuses
petits yeux de lait roulant au creux de sa paume
elle reverra tout – sûrement – du voyage qu’elle a fait
à travers l’infinie épaisseur des temps pour venir
jusqu’ici mettre ses yeux à la fenêtre de la vie –

Sous le ciel la montagne est un lion d’herbes assoupi.

Sous le Gerbier de Jonc

Christian Degoutte