21 SAINT ROCH FlorenceDe l’hiver on a extrait tout le charbon
Assez fourragé son dos laineux
Toisons crépues pelages sombres
Épaisseurs noires de morte-saison

Par bravade on dit qu’on aime
Sa lourdeur ramassée
Mais on est bien comme les autres
Au fond

Les dormances en nous s’activent
On voudrait éveiller les prairies les fossés
Susciter un vert lumineux
Des proliférations de signes
Une masse émouvante qui s’appelle le printemps

Florence Saint Roch