27 PEGLION Sabine D’où vient soudain
ce désir de nommer

Tes rêves tracent
des aubes si vastes
que s’efface la nuit

Re/parcourir l’espace
de la mémoire dans
l’apaisement des mots

Traverser ces jours
aux lueurs d’orage

Les ombres tournent
sombrent si loin

Ruisseau de nuages
au creux des herbes
dispersées

Trouées d’un jaune intense
Pans de terres découpées
déposés sur la page

Sabine Péglion, Editions La Tête à l’envers, 2019