Pendant tout le mois de novembre, le réseau des médiathèques de Haute-Saône devait s’animer au rythme des rencontres du Mois du film documentaire. Le confinement a mis prématurément un terme à la programmation annoncée, mais les documentaires sont restés à l’honneur ! Retour sur un programme chamboulé qui a su se réinventer.

Une séance d’ouverture à la bibliothèque de Port-sur-Saône

La seule projection épargnée par le confinement a été la séance d’ouverture du Mois du film documentaire : pour la première fois, la Médiathèque départementale a proposé une séance professionnelle, avec la projection du documentaire « CHUT, ici, à bas bruit, se construit un avenir » le 27 octobre à la Bibliothèque de Port-sur-Saône.

Suite à la projection, les bibliothécaires présents ont discuté de leurs pratiques et du développement des réseaux de bibliothèques et de la lecture publique dans leurs territoires. Le débat a été enrichi par la présence de trois bibliothécaires du Grand Dole, venus chercher des idées et découvrir le fonctionnement d’autres réseaux ruraux. Ils ont également partagé leur expérience jurassienne et les échanges avec l’équipe du réseau de la Communauté de Communes des Combes ont été particulièrement intéressants.

Une projection-rencontre dans une salle de cinéma virtuelle avec la médiathèque du Pays d’Héricourt

Sur les 8 projections publiques prévues, 7 ont été annulés. La Médiathèque départementale et la Médiathèque du Pays d’Héricourt ont cependant tenté l’expérience d’organiser un projection-rencontre entièrement en ligne.

Le documentaire « La journée », d’Avril Tembouret, a été projeté comme prévu le 13 novembre à 19h, mais dans une salle de cinéma en ligne ! Chacun pouvait ainsi y assister depuis chez lui. Le visionnage du film a été suivi par un échange en visioconférence avec Laurent Segal, le producteur de film, passionné et passionnant ! Il s’est prêté au jeu d’expliquer son travail, la genèse du projet du documentaire, la collaboration entre le réalisateur et le dessinateur François Boucq… et a répondu aux questions du public.

La VOD documentaire ouverte à tous

Pour la durée du confinement et du Mois du film documentaire, le service Les Yeux doc a été exceptionnellement ouvert à tous en illimité. Des sélections de films ont été proposées toutes les semaines au public afin de l’aider dans la découverte de documentaires d’exception.

Dans le contexte exceptionnel du confinement puis des congés de fin d’année, le « Mois du film documentaire sur Les Yeux doc » reste ouvert à tous jusqu’au 31 décembre. Il n’est pas trop tard pour en profiter ! Inscrivez-vous !

Une webradio « BO de films »

Pour rester dans une ambiance de cinéma, les médiathécaires vous propose également une webradio spéciale « bande originale de films » !